En savoir plus
Hommage au Studio Harcourt

C’est au Studio Harcourt qu’Eymeric Francois a dévoilé, le 3 juillet dernier, sa collection haute couture automne-hiver 2007-2008. Au programme : une mise en scène couture, bien loin des défilés traditionnels et de leurs codes guindés. Le créateur a voulu proposer un « making-of » de sa collection, hommage à ce studio mythique qui a accueilli les plus grandes stars…

Dès les premiers instants de la présentation, la magie opère. Le premier espace, clin d’œil aux séances du studio Harcourt, présente une série de robes du soir noires et blanches, aux imprimés graphiques forts. Une première chez cet ancien lauréat du Festival de Dinard qui avait fait de la couleur sa marque de fabrique.

Quelques pas plus loin, c’est un salon de coiffure et de maquillage qui s’offre aux curieux. La robe se décline ici en une éclatante palette de rouges et de rose pour sublimer un travail de plumes et de dentelle irréprochable.

On se réjouit de retrouver, à quelques encablures de là, les créations corsetières et les kimonos retravaillés qui ont fait la réputation d’Eymeric François. Dénudée, la ligne s’habille en toute élégance des bijoux de Didier Peiro.

Mais le temps presse : la visite se termine sur une mariée théâtrale, vêtue de dentelles et de pierreries précieuses, véritable Ophélie réinterprétée par le maître de maison

Un précieux vestiaire du soir, une mise en scène originale… malgré une organisation qui laissait présager le pire, Eymeric François a réussi un coup de maître : rendre hommage au studio Harcourt sans y perdre son âme. Chapeau bas !

Publiée le : 04 juillet 2007

Voir aussi :
» Une semaine dans les pas d'un créateur
Votre avis (2 avis)
» Donner mon avis
Par Mchèle Casse - 25 Juillet 2007
  Appréciation
 Ce que j'ai aimé : Le jeu des transformations.
 En bref : J'ai bien aimé, j'aimerais pouvoir faire de même avec les photos de famille.
Par Françoise Cadoux - 25 Juillet 2007
  Que de jolies dames !
 Ce que j'ai aimé : Le voyage à travers le temps, les modifications de visages tout en douceur. On reconnait là de superbes tableaux de grande renommée qui n'ont rien perdu de leur beauté...
 En bref : Super ! Cela change des photographies.
» Donner mon avis

Contact | Aide