En savoir plus
Le pape François canonise deux religieuses palestiniennes

Le pape François a canonisé dimanche deux Palestiniennes au Vatican lors d'une cérémonie place Saint-Pierre, en présence du président palestinien Mahmoud Abbas et du ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.
Mariam Bawardi et Marie-Alphonsine Ghattas ont toutes deux vécu au XIXe siècle. L'une a fondé la Congrégation des s½urs du Saint-Rosaire de Jérusalem, et l'autre un couvent de carmélites à Bethléem. La canonisation de ses deux s½urs palestiniennes n'est pas directement liée à la conclusion mercredi, d'un traité reconnaissante formelle de l'existence d'un État de Palestine par le Vatican.
"Instrument de rencontre et de communion avec le monde musulman".

Mais la cérémonie, qui s'est aussi déroulée en présence d'une délégation de dignitaires religieux dont le patriarche latin de Jérusalem Fouad Twal, illustre les efforts de longue haleine du pape François pour venir en aide aux chrétiens d'Orient. Le souverain pontife a d'ailleurs fait remarquer au sujet de l'une des deux saintes, Mariam Bawardi, qu'elle avait été "instrument de rencontre et de communion avec le monde musulman".
Pour l'occasion, des portraits des deux Palestiniennes avaient été installés place Saint-Pierre, de même que ceux de deux religieuses récemment canonisées, dont la Française Jeanne-Emilie de Villeneuve.

Dans une déclaration faite lors de son départ pour le Vatican, Fouad Twal avait érigé Ghattas et Baouardy en exemples pour les chrétiens, les musulmans et les juifs. La canonisation des deux Palestiniennes est une première du genre "depuis l'époque des apôtres", avait-il fait remarquer.

Samedi, le souverain pontife avait reçu Mahmoud Abbas en audience privée, parlant de lui comme d'un "ange de paix" et appelant de ses v½ux de nouveaux efforts pour parvenir à la paix avec Israël.
"Nous avons besoin de mobiliser tous les efforts pour la paix israélo-palestinienne, a commenté l'ambassadeur de Palestine, Hael Al Fahoum sur France 24. Il y a un consensus international, mais il y a un manque de dynamique et de courage. Là, on est en train de voir une pousée spirituelle de la part du pape pour aller dans cette direction", a t-il expliqué.

>> À lire sur France 24 : Au Vatican, le pape François qualifie Mahmoud Abbas d'"ange de paix"
Avec AFP et Reuters

Publiée le : 17 mai 2015

Contact | Aide