En savoir plus
État islamique : un Français parmi les bourreaux

Un jeune français a été identifié sur la récente vidéo du groupe État islamique (EI), mettant en scène la décapitation de 18 soldats syriens. Son nom : Maxime Hauchard, il a 22 ans et est originaire de Normandie. Converti à l'islam, il avait rejoint la Syrie, via la Turquie, durant l'été 2013, et était connu des services de renseignement français.

''Ce dossier était judiciarisé et confié à la direction générale de la sécurité intérieure dès avant la vidéo de ce week-end. Il appartient aux autorités judiciaires de tirer les conséquences des éléments dont disposent les services de police'', a indiqué le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Un autre français pourrait avoir été identifié dans la vidéo de l'EI, mais les autorités ne sont pas encore formelles. Par ailleurs, un Britannique a dit avoir reconnu sur les images son fils de 20 ans, avant de se raviser.

De retour d'Australie, où il a participé au sommet du G20, David Cameron a insisté devant les parlementaires sur la nécessité de renforcer les mesures antiterroristes : "La nouvelle loi permettra à la police de saisir les passeports aux frontières ; elle empêchera les suspects de voyager et les Britanniques de rentrer, sauf s'ils respectent nos conditions'', a souligné le Premier ministre devant la Chambre des communes.

Selon l'ONU, 15.000 étrangers seraient partis faire le jihad en Syrie et en Irak. Pour les pays d'Europe ou d'Amérique du Nord, dont ils sont originaires, ils représentent désormais une menace pour la sécurité intérieure.

Publiée le : 18 novembre 2014

Contact | Aide