En savoir plus
Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

Pour la rentrée des classes en Ukraine, tout le monde se met sur son trente-et-un : cravate, musique, costume traditionnel et bouquet de fleurs pour la maîtresse. Car la rentrée, ici, c'est avant tout une fête. Mais cette année, dans cette école de Marioupol, au sud-est de l'Ukraine, les rubans jaunes et bleus aux couleurs de l'Ukraine sont à l'honneur dans la cour de l'école. Une façon de soutenir les soldats, qui combattent aux portes de la ville.
Derrière l'insouciance des écoliers, il y a la gravité des parents, des professeurs mais aussi des plus grands, ceux des classes de terminale. "Cette situation politique dans notre pays nous affecte tous, parce que nous ne savons même pas ce qui peut arriver demain. C'est très difficile de pouvoir planifier quoi que ce soit", témoigne ainsi Maria Malyar.
Pour Mykhailo Sukharev, élève de terminale également, l'espoir est grand : "Nous, enfants d'Ukraine, nous ne voulons pas voir notre ville natale détruite. Nous voulons vivre en paix et nous voulons dire à tous les enfants du monde entier que nous voulons avoir une vie paisible comme la leur."
Ici, chacun redoute le retour des pro-russes, délogés de la ville en mai dernier par l'armée. En cas d'attaque, la directrice a déjà son plan d'évacuation. "Les enfants - et même les adultes - doivent être prêts pour cela, nous devons tous nous tenir prêts. Au final, on espère que ce cela ne se passera pas comme en 1939. Pourvu que cela n'arrive jamais. Que les choses n'empirent pas, qu'elles restent telles qu'elles sont aujourd'hui ", espère Natalia Rovitskaya, chef d'établissement.
C'est finalement presque une rentrée normale pour ces petits Ukrainiens, même si quelques élèves manquent à l'appel. Mais dans l'est de l'Ukraine - près de Donetsk et Lougansk - plus de la moitié des classes n'ont pas fait leur rentrée cette année.

Publiée le : 01 septembre 2014

Contact | Aide