En savoir plus
Un mariage judéo-musulman attise les tensions en Israël

Il est arabe israélien et musulman, elle est isréliennne juive et a choisi de se convertir à l'islam. Mahmoud et Morel n'avaient pas imaginé que, le jour présumé le plus heureux de leur vie, ils devraient se frayer un chemin sous les hurlements haineux de manifestants de l'extrême-droite israélienne opposés à ce mariage.
L'union de Mahmoud et Morel a été troublée, dimanche 17 août au soir, au sud de Tel-Aviv, par les vociférations de plusieurs centaines de jeunes manifestants répondant à l'appel de l'organisation d'extrême-droite israélienne Lehava ("la Flamme"), qui milite contre "l'assimilation des juifs et les mariages mixtes".
Les policiers ont dû former une chaîne humaine pour barrer l'accès aux manifestants et en ont poursuivi certains qui les défiaient. Quatre manifestants ont été arrêtés. Il n'y a pas eu de blessés.
"Mort aux Arabes"
De leurs côtés, des sympatisants, émus par l'histoire des deux mariés ont distribué des roses et brandi des pancartes proclamant "l'amour est plus fort que tout" ou encore "juifs et musulmans refusent d'être ennemis".
"Mort aux Arabes" et "vous n'aurez pas ma s½ur", leur ont lancé les protestataires agitant des drapeaux israéliens.
Les incidents ont été retransmis en direct par les télévisions, passionnées par l'image ainsi rendue des réalités israéliennes du moment.
Les Arabes représentent environ 20% de la population israélienne. La plupart d'entre eux sont musulmans. Face aux critiques, de nombreux couples israéliens qui se marient hors de leur communauté le font à l'étranger.

Avec AFP et Reuters
 

Publiée le : 18 août 2014

Contact | Aide