En savoir plus
L'aide humanitaire s'organise avec difficulté aux Philippines

L'ampleur des besoins est à la mesure de la catastrophe causée par le typhon Haiyan. Sans commune mesure. Selon les Nations Unies, plus de 10 millions de personnes sont affectées dont 4 millions d'enfants.

Dans la ville martyre de Tacloban, les hélicoptères militaires se relayent sans relâche pour le ravitaillement des zones sinistrées.

"Les plus grands défis, pour nous, le Programme alimentaire mondial, et pour toute la communauté humanitaire et le gouvernement philippin, c'est la logistique. Les aéroports ont été ravagés, les routes sont encore couvertes de débris et elles sont souvent coupées", explique la porte-parole du PAM, Frances Kennedy.

L'aide humanitaire se double d'une aide financière et matérielle qui devra sans doute durer des années.

"Des zones entières ont été complètement et totalement décimées, il nous faut donc garder en vie ceux qui ont survécu et qui survivent au milieu des cadavres. Nous avons de nombreuses priorités parfois concurrentes. Des équipes sont déjà sur place et d'autres sont en route", précise un représentant des Nations Unies à New York.

Les moyens militaires mis en place par les pays étrangers sont impressionnants. Un porte-avions américain est attendu. Des dizaines d'avions sont déjà à pieds d'oeuvre pour apporter des tentes, des bâches, des médicaments, des produits d'hygiène et de première nécessité.

Publiée le : 12 novembre 2013

Contact | Aide