En savoir plus
Delphine Manivet, parcours d'une wedding-star

Jouer avec des froufrous, ce n'est pas un métier digne de ce nom pour son père, directeur d'une boîte de télécommunications. Docile, Delphine renonce à sa vocation et entre à l'université, section techniques de commercialisation. Soucieuse de son autonomie, elle travaille, soirs et week-ends, à Monaco, comme vendeuse chez Chanel, puis Valentino. Une clientèle exigeante, mais captivante, qui confirme son envie de sublimer les femmes. Elle abandonne la fac. Son avenir se joue ailleurs. Riche de ses économies, elle "monte" à Paris, intègre Mod'Spé... en dernière année : le directeur est déjà conquis par ses croquis.

Publiée le : 21 novembre 2011

Contact | Aide